pexels-pixabay-33109.jpg

Mon parcours

Je suis née en Franche Comté il y a 43 ans, je suis la 3ème d’une fratrie de 4 enfants. J’ai eu ensuite un parcours de « bonne élève, sérieuse et appliquée » pendant toute ma scolarité, à l’époque je souhaitais devenir journaliste pour parcourir le monde et rencontrer les autres. Les parcours de vie m’ont toujours fasciné, plus précisément la manière dont les évènements et les rencontres s’orchestrent de manière subtile et spécifique pour chaque être, jusqu’à tisser une trame unique dont le sens nous apparaît parfois obscur…
 

Apres avoir entamé des études de lettres, je décide finalement de me tourner vers des études de psychologie clinique pour mieux me connaître certainement, et mieux comprendre les autres et le monde.
 

Parallèlement à ces études, j’entame une quête spirituelle en suivant notamment l’enseignement d’Arnaud Desjardins. J’ai 18 ans lorsque je me rends pour la première fois dans son Ashram, en Ardèche. Pour la grande adolescente que j’étais, la rencontre avec ce guide est un choc, à la fois intime et mystique, qui ouvre chez moi un chemin d’exploration intérieure. Cette rencontre ( je ne le comprendrai que bien plus tard) est comme un retour à la maison pour moi, un retour à la Source. Je commence à cette époque à pratiquer la méditation. Animée par cette découverte, je poursuis donc mes études de psychologie et obtiens mon DESS de psychologie clinique et psychopathologie en 2002.


Je commence à travailler en milieu hospitalier puis en gériatrie et en soins palliatifs où je me forme notamment à l’accompagnement des personnes en fin de vie. La question de la mort m’intéresse beaucoup à cette époque et la psychologie ne m’apporte pas les réponses aux questions que je me pose à ce sujet. Il m’apparaît alors comme une évidence que nous ne sommes pas faits uniquement de matière et de pensées mais qu’il existe autre chose, comme un principe organisateur qui transcende notre réalité terrestre mais dont j’ignore tout. Je cherche ailleurs, et je poursuis mes investigations du côté des enseignements des peuples premiers et du côté des sagesses orientales.
 

Jeune adulte, je pratique alors le yoga et le qi gong, qui me rappellent que je suis aussi un corps et surtout qui m’ouvrent à la dimension énergétique et à l’importance du souffle. A 25 ans, j’ouvre mon premier cabinet en tant que psychologue pour y recevoir et accompagner les personnes sur leur chemin de vie.
 

Parallèlement, je travaille ensuite pendant 13 années en service de Protection Maternelle et Infantile , pendant lesquelles j’accompagne les parents et les enfants. J’ai également plusieurs années d’expériences auprès des personnes adultes handicapées. Au contact de cette population dite « déficiente », je découvre et j’approfondis une forme de communication qui va au delà de l’intellect et du langage. Je commence à sentir la force de la présence thérapeutique et l’importance du langage du corps pour se comprendre et pour aimer.
 

A cette époque là, je fais aussi de la formation à l’écoute pour les bénévoles de SOS Amitié et je suis un programme d’initiation à l’Approche Centrée sur la Personne (Approche de psychothérapie humaniste crée par Carl Rogers). Je trouve là un début de réponses à mes questions, notamment dans cette notion de « tendance actualisante », chère à Rogers, qui désigne la tendance essentielle et naturelle de tout élément vivant à croitre et à évoluer, pour peu que les conditions suffisantes soient remplies. Rogers lui même, à la fin de sa vie, nommera la Présence comme ultime condition thérapeutique.
Je comprends alors que la tâche principale du thérapeute, quel qu’il soit et quelle que soit la méthode employée, consiste à créer un espace, un temps, un cadre, dans lesquelles un certain nombre de conditions sont remplies, pour permettre à l’autre d’advenir à lui même et de suivre son chemin. Affiner, purifier, agrandir sa qualité d’écoute et de présence, telles sont les tâches du thérapeute.

 

A l’écoute des parcours de vie des uns et des autres, je ne cesse de m’interroger sur le sens des épreuves et des obstacles que nous rencontrons dans nos vies : Est ce le fruit du hasard ? Y a t il une intelligence supérieure ou transcendante qui guiderait ainsi nos parcours ? Quelles réponses apporter à l’expérience de la souffrance, de la maladie, de la douleur, de la séparation, qui ne semblent épargner aucune vie humaine ? Le but de l’existence n’est il que dans la recherche du plaisir et dans les satisfactions ? Pourquoi sommes nous là, pour expérimenter quoi ?
 

J’entreprends un cursus de formation en toucher conscient et massage de Pleine Attention avec Françoise Weber : J’y approfondis la maitrise du geste, l’importance de l’intention juste dans l’accompagnement thérapeutique. Progressivement, j’intègre de plus en plus le corps dans ma pratique de thérapeute, me mettant à l’écoute de ses signaux, physiques et plus subtils, chez moi comme chez l’autre. Ma pratique devient de plus en plus intégrative, dans le sens où je conçois la guérison de manière holistique, comprenant les dimensions corporelle, psychologique, émotionnelle et spirituelle.

A cette époque-là, je me forme aussi à l’EFT (Emotional Technique Freedom, technique de libération émotionnelle).


En 2016, j’entreprends un parcours d’initiation à la présence thérapeutique de 4 années à l’EDLPJ (Ecole De La Posture Juste) à Bruxelles avec le Dr Thierry Janssen. Ce parcours me permet d’aller encore plus loin dans la connaissance de moi même et marque un tournant essentiel dans ma vie professionnelle : Je me familiarise avec l’approche des 5 blessures élaborée par Wilhelm Reich et Alexander Lowen et je mesure toute la pertinence de cette grille de lecture dans le travail de guérison de nos egos blessés. Dans mon activité de clinicienne, j’ai alors le sentiment d’écouter autrement, en ne convoquant plus seulement mon intellect et mes concepts pour accompagner l’autre mais en utilisant toutes les dimensions de mon être.

 

J’apprends à écouter avec le Coeur, de manière ancrée, centrée et alignée, je développe ma qualité d’accueil et de Présence, j’apprivoise la dimension énergétique d’une rencontre ou d’un soin. Je découvre la puissance insoupçonnée de cette connexion avec le Coeur, ses effets sur notre corps, sur nos émotions, nos pensées et nos comportements. Je découvre ce qu’est une spiritualité incarnée, joyeuse, ancrée dans notre quotidien et dans notre époque, dans laquelle l’ego, une fois nettoyé et pansé, peut se mettre au service de notre âme. Je comprends mieux l’articulation entre le physique, le psychologique et le spirituel, je découvre la notion d’alignement.
 

Animée par ces découvertes et ces expériences, j’effectue plusieurs stages de méditation et chamanisme avec Arnaud Riou. J’acquiers là bas d’autres outils de transformation intérieure et j’approfondis le travail de connexion avec la dimension invisible et subtile de l’existence.
 

Dans la même période, je mets en place des ateliers thématiques, « les ateliers du coeur », visant à transmettre des outils de transformation intérieure. Je prends conscience de la puissance du travail de groupe et de l’importance de se sentir reliés pour avancer.  J’accompagne également des cadres et des équipes professionnelles à vivre cette dimension du coeur dans l’entreprise et à articuler sagesse et business.


Depuis 2020, la crise du Covid et l’expérience du confinement m’amènent à repenser ma pratique et à faire évoluer mon travail. J’ai le souhait aujourd’hui d’agir de manière plus impactante sur ce monde en pleine transformation.


Forte de ce parcours, je vous propose aujourd’hui mon accompagnement dans ce chemin de connaissance de soi et de transformation.